Sélection de la langue

Le gouvernement de Nouvelle-Écosse          Le gouvernemnt de Nouveau-Brunswick       Le gouvernement de l'Êle-du-Prince-ÉdouardLe gouvernement de l'Êle-du-Prince-Édouard          Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador          Le gouvernement du Canada

Table ronde pour une main-d'œuvre qualifiée

 

Le 30 juin 2017 – Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard
Organisée par le Groupe consultatif sur la croissance en Atlantique

Sujet à l'étude

Examiner les possibilités de former une main-d'œuvre qualifiée afin de faire progresser la croissance économique inclusive dans le Canada atlantique par l'attraction, le maintien en poste et le perfectionnement des personnes les plus talentueuses dans le Canada atlantique.

Faits saillants

Les participants ont discuté des défis que présentent un haut taux de chômage et une pénurie de main‑d'œuvre pour les postes qui existent. La formation d'une main-d'œuvre qualifiée a été définie comme centrale à la croissance économique dans le Canada atlantique. On a accordé beaucoup d'attention à la question du chômage chez les jeunes tout en insistant sur la nécessité de passer à un modèle de perfectionnement continu qui intègre l'ensemble des travailleurs et des citoyens. La collaboration entre chaque gouvernement provincial et le gouvernement fédéral a été présentée comme un processus efficace, mature et souple. On a insisté sur la nécessité de mieux intégrer les groupes sous‑représentés au sein de la population active, notamment les peuples autochtones, les immigrants et les nouveaux arrivants, les jeunes, les femmes et les personnes handicapées. Le besoin d'accroître la participation des PME au développement des compétences a été vu comme une priorité.

Résumé de la discussion et considérations

Pénurie de travailleurs : Les participants, y compris de nombreux représentants des associations de secteurs et les membres de l'industrie, ont insisté sur le défi que posent les pénuries de travailleurs. Dans l'industrie du camionnage, il y a des possibilités d'emploi pour les chauffeurs, les mécaniciens ayant été formés dans le cadre du programme Sceau rouge et le personnel de bureau (répartiteurs et employés administratifs). Le secteur de la construction a lui aussi un grand besoin de travailleurs. Un bon nombre d'entrepreneurs, par exemple, ne peuvent accepter de nouveaux contrats en raison du manque de travailleurs compétents disponibles. Sur l'Île-du-Prince-Édouard, on estime qu'il manquera, dans le secteur de la construction, 1 800 employés au cours des six prochaines années. La nécessité d'inciter les jeunes à se joindre aux programmes commerciaux a été abordée. Le secteur touristique de Terre‑Neuve‑et-Labrador a également besoin d'un vaste éventail de travailleurs.

Éducation postsecondaire : Il a été mentionné que le taux d'inscription des étudiants de 18 à 24 ans a baissé de 20 % au cours des cinq dernières années au sein du système scolaire de l'Île-du-Prince-Édouard, alors que la population d'étudiants internationaux est passée de 11 % à 22 % pendant la même période. L'école d'ingénierie de la conception (Université de l'Île-du-Prince-Édouard) a été citée comme un pôle d'attraction majeur des étudiants internationaux. La nouvelle école de mathématiques et d'information et le nouveau programme de communications, leadership et culture figurent parmi les autres domaines mis en lumière. La coopération entre l'Université de l'Î.-P.-É., le collège Holland et le Collège Acadie a été soulignée comme positive et importante. L'Université et le Collège Holland ont élaboré un programme de quatre ans en bioscience, qui a été un grand succès et un incitatif à aller de l'avant avec d'autres ententes plus définies. On a également mentionné la nécessité de mieux aider les étudiants postsecondaires dans leur intégration du marché du travail.

Éducation aux adultes/perfectionnement continu/microcompétences : De nombreux participants ont parlé de la nécessité de s'éloigner du modèle d'éducation aux adultes axé sur les personnes de 50 ans et plus pour plutôt adopter un modèle visant les personnes au début de la vingtaine. Les aptitudes limitées – la capacité d'apprendre – de nombreuses personnes à acquérir de façon rapide et efficace les nouvelles compétences requises dans les emplois actuels et émergents constitue une cause majeure des pénuries de main-d'œuvre. De nombreux participants ont mentionné la nécessité de développer des microcompétences ou des compétences générales chez tous les travailleurs. Beaucoup de personnes ont mentionné le besoin de formation et, peut-être, de mentorat et de formation en autonomie fonctionnelle pour occuper un nouvel emploi de façon efficace. Les compétences permettant d'améliorer la productivité, comme la gestion du temps et le service à la clientèle, ont été jugées importantes. L'idée de reconnaître les microcompétences au moyen d'un système de « titres de compétence cumulables » a été proposée. Il a été suggéré que le programme d'AE soit utilisé pour exiger davantage des bénéficiaires de l'AE qu'ils participent à des formations (ou poursuivent leurs formations) ou à l'acquisition de titres de compétences pour des compétences qui font l'objet d'une grande demande.

Compétences pour les emplois dans les industries traditionnelles : Les participants ont affirmé qu'un grand éventail de nouvelles compétences sont nécessaires dans les industries des ressources primaires (pêche, aquaculture, agriculture, transformation des aliments), y compris des compétences en TI et des compétences en autonomie fonctionnelle. Les personnes doivent posséder les compétences leur permettant « d'agir sur la scène mondiale », notamment visiter les marchés et rencontrer les membres d'autres cultures et sociétés. Les entreprises ont besoin de connaissances et de compétences dans l'exécution des RH, la découverte et le recrutement de personnes de talent, la réalisation de fusions et d'acquisitions dans de nouvelles situations culturelles et de nouveaux environnements d'affaires qui sont complexes.

Secteur culturel : Selon les participants, l'incidence économique du secteur culturel n'est pas suffisamment reconnue au Canada atlantique. L'industrie musicale a une immense influence au Canada atlantique, et la même chose pourrait se produire dans le milieu du cinéma, du théâtre et des arts visuels. La culture est un facteur majeur de l'emploi chez les jeunes. L'Ontario et la Colombie-Britannique disposent de fonds supérieurs pour la musique et la culture, et les jeunes continuent de se rendre dans ces provinces à cette fin. Il a été suggéré que le secteur culture soit officiellement reconnu et qu'on en fasse la promotion dans le cadre de la Stratégie de croissance pour le Canada atlantique.

Apprentissage en milieu de travail/stages d'apprentissage/apprentissage par l'expérience : Les participants ont discuté des limites de la prestation et du succès de l'apprentissage en milieu de travail et des stages d'apprentissage, et ils ont insisté sur la nécessité de faire mieux à cet égard. Nous devons mesurer nos efforts dans ce secteur afin de nous améliorer et faire correspondre les compétences recherchées aux emplois actuels et futurs. Beaucoup étaient d'avis que l'apprentissage par expérience devrait orienter tous les aspects du système d'éducation, d'apprentissage et de formation, de la maternelle au secondaire, ainsi que dans le cadre des études postsecondaires et de l'éducation aux adultes et du perfectionnement continu.

Attitude des employeurs par rapport aux emplois, aux travailleurs et aux compétences : On a discuté du fait que les employeurs cherchaient de bons employés, certes, mais les gens cherchent pour leur part de bons employeurs. Les notions traditionnelles d'horaire de travail et de souplesse de l'employeur sont remises en question. Pour les personnes ayant un handicap et d'autres aux prises avec des obligations familiales, les employeurs doivent faire preuve de davantage de souplesse.

Éducation publique : Alors que les défis liés à la littératie et à la numératie persistent, plusieurs participants ont insisté sur la nécessité d'améliorer les résultats du système de la maternelle à la 12e année. Il a également été suggéré que les jeunes devraient définir leur plan de vie ou de carrière, ou à tout le moins de leur premier cycle du secondaire. Les écoles doivent être des mécanismes permettant un apprentissage continu, et chaque diplômé doit reconnaître qu'il lui faudra apprendre tout au long de sa vie. Certaines personnes ont mentionné un programme d'information sur les carrières à Lunenburg, dans le cadre duquel les étudiants participent à une séance sur l'avenir du monde du travail et écoutent des personnes occupant un emploi que les élèves ont préalablement défini comme intéressant. Des suggestions pour un nouveau modèle d'orientation professionnelle pour les jeunes ont été formulées.

Peuples autochtones : Il existe des « lacunes de communication » entre les employeurs et les peuples autochtones concernant les emplois et les compétences demandés. Le fait que la certification Sceau rouge demande quatre ans représente un défi.

Immigrants et nouveaux arrivants : Concernant la formation et l'emploi des nouveaux arrivants et des immigrants, on note des progrès, mais il reste beaucoup à faire.

Collaboration : Les ententes entre le gouvernement fédéral et les provinces fonctionnent raisonnablement bien et le Partenariat pour la main-d'œuvre de l'Atlantique constitue une mesure efficace, mais on a discuté du fait que les PME ont besoin d'activités axées sur la collaboration dans l'ensemble du Canada atlantique (et des attentes à cet égard), afin d'aider les entreprises à embaucher les travailleurs qu'il leur faut.

Mesure : Une amélioration de la mesure des résultats des programmes de formation et d'apprentissage a obtenu un grand appui de la part des membres; l'accent a notamment été mis sur les stages d'apprentissage, les attestations d'apprentissage, les incidences sur les groupes sous-représentés et le système d'éducation public dans son ensemble.

Principales idées

Système d'apprentissage en continu : Un système d'apprentissage continu au sein du Canada atlantique, qui offre aux personnes les compétences et les capacités pour satisfaire aux demandes actuelles et futures dans le marché de l'emploi et leur permet de mener des vies productives sur le plan social et économique. Il faut viser un modèle semblable à celui de l'Europe concernant une charte d'apprentissage continu. Il faut reconnaître les microcompétences comme éléments essentiels, et réaliser des progrès à cet égard, ainsi que renforcer la « proposition de valeur » au moyen d'un système de titres de compétence cumulables.

Pénétrer le marché mondial : Il faut offrir aux entreprises des formations visant l'acquisition de compétences et des formations culturelles afin qu'elles participent aux dimensions moins connues du commerce mondial, notamment le recrutement de talents, l'établissement de partenariats et le marketing.

Pénétrer le marché mondial : Il faut offrir aux entreprises des formations visant l'acquisition de compétences et des formations culturelles afin qu'elles participent aux dimensions moins connues du commerce mondial, notamment le recrutement de talents, l'établissement de partenariats et le marketing.

PME et collaboration régionale : Des efforts concrets visant à aller au-delà de la collaboration actuelle afin de répondre aux besoins des PME en matière de compétences et de travailleurs, dans l'ensemble du Canada atlantique.

Secteur culturel : Il faut reconnaître le secteur culturel dans la Stratégie de croissance pour le Canada atlantique et faire des efforts à cet égard.

Mesure dans le système d'apprentissage : Une initiative particulière visant la mesure des besoins, des lacunes et des retombées du système d'apprentissage et de l'apprentissage intégré au travail.

Autochtones : Initiative particulière visant à faire correspondre les besoins des employeurs aux compétences présentes dans les collectivités autochtones.

Nouveaux arrivants et immigrants : Initiative particulière visant à faire correspondre les processus de développement des compétences dans les communautés de nouveaux arrivants et d'immigrants.

Personnes ayant un handicap : Initiative visant à établir des liens entre les personnes ayant un handicap et des milieux de travail adaptés.

Date de modification :