Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Innovation à l'œuvre

Entretien vidéo avec Anthony Patterson, président-directeur général – Virtual Marine Technology Incorporated. (version anglaise - 3 minutes, 18 secondes)

Cliquez ici pour lire le texte intégral 
Une version haute définition de ce vidéo est accessible sur YouTube 

 
 

Texte intégral : Virtual Marine Technologies

Nous sommes en concurrence avec quiconque cherche à saisir les mêmes occasions d’affaires que nous et nous devons innover pour demeurer en tête. Si nous cessons d’innover, notre technologie devient rapidement obsolète.

Je m’appelle Anthony Patterson et je suis le président-directeur général de Virtual Marine Technology Incorporated.

VMT est une entreprise dérivée de l’université et du Conseil national de recherches du Canada; elle a vu le jour ici, à St. John’s. Notre objectif principal : fournir à notre clientèle un cadre de formation immersive sûr, à peu de frais.

L’APECA a joué un rôle clé dans notre développement. Dès le début, l’Agence nous a accordé des fonds et nous avons recruté des personnes très compétentes qui nous ont aidés tout d’abord à construire les simulateurs. Plus tard, grâce au FIA, l’Agence a appuyé l’université, dont nous étions le partenaire du secteur privé. Plus récemment, l’APECA nous a procuré les fonds nécessaires à une bonne partie de nos activités d’expansion commerciale pour que nous puissions nous faire connaître et faire connaître nos produits sur le marché mondial.

Au tout début, tous nos employés étaient des stagiaires ou des étudiants diplômés, ce qui nous a permis de trouver des perles rares, des personnes qu’on ne veut jamais voir partir. Grâce aux fonds de l’APECA, nous avons pu les payer convenablement en attendant que nos revenus augmentent et que les investisseurs se manifestent, pour que nous ayons les moyens de leur verser un salaire les incitant à rester. Aujourd’hui, ce sont eux nos principaux scientifiques et ingénieurs.

Je crois que nous avons le savoir-faire, certainement au sein de notre entreprise et de façon générale dans la région, pour construire n’importe quoi. Ce n’est pas ça la difficulté. Le plus difficile, c’est de commercialiser nos nouvelles technologies et techniques.

Pour une petite entreprise comme la nôtre, la collaboration est essentielle. Le gouvernement joue un rôle clé dans l’établissement d’une économie novatrice et j’estime que les incitatifs fiscaux qui existent au Canada sont indispensables. Puis il y a les organismes comme l’APECA, qui aident à financer directement l’innovation. Sans ce financement, il est difficile de trouver des investisseurs.

À l’heure actuelle, nous sommes la plus importante entreprise de simulation marine du Canada. Nous espérons être un jour la plus importante du monde.

Pour en savoir davantage sur Virtual Marine Technology, lisez: Naviguer sans crainte

D'autres vidéos des entreprises innovateurs de l'Atlantique sont disponibles sur la page Innovation à l'oeuvre