Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Forest Protection Limited

Utiliser les biopesticides pour protéger les forêts du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs 

Un aéronef de FPL arrose des arbresProtéger des millions d’arbres contre les effets dévastateurs des ravageurs forestiers tout en respectant les normes environnementales sévères n’est pas une tâche facile, mais une entreprise innovatrice du Nouveau-Brunswick est à la hauteur du défi.

Grâce à l’appui du FIA, Forest Protection Limited (FPL) s’emploie à concevoir de nouveaux pesticides « verts » et à mettre au point des technologies de pulvérisation aérienne plus écologiques et plus efficaces pour répandre les pesticides.

L’entreprise se sert de virus naturellement présents pour infecter et tuer des insectes particuliers, faisant ainsi la lutte contre les ravageurs forestiers de façon sécuritaire et économique et sans employer de produits chimiques. Les baculovirus sont « écologiques », en ce sens qu’ils s’attaquent à des espèces particulières de ravageurs tout en étant sans danger pour les humains, les animaux et les autres insectes.

Les baculovirus sont entreposés dans une banque de stockage jusqu’à ce qu’ils soient vendus et utilisés dans le secteur forestier, ce qui permet d’assurer une réponse rapide en cas d’épidémie au Nouveau-Brunswick, au Canada ou ailleurs. FPL et BioAtlantech ont créé une nouvelle entreprise, Sylvar Technologies Inc., chargée de gérer cette banque de stockage des virus. Sylvar Technologies est aussi responsable de la production et de la commercialisation d’importantes quantités de certains virus, selon les besoins. Un produit pour la lutte contre le diprion du sapin est déjà prêt; un autre produit pour la lutte contre la spongieuse est en cours d’élaboration. FPL a également fait des progrès importants pour ce qui est de l’élaboration d’un système de pulvérisation plus efficace et plus rentable.

Les recherches menées sur les façons d’améliorer les technologies de pulvérisation existantes, qui ont tendance à causer une dérive hors cible, ont poussé FPL à collaborer avec l’Université du Nouveau-Brunswick, le Service canadien des forêts et Ag-Nav, une entreprise ontarienne qui fabrique des systèmes de contrôle pour les aéronefs d’arrosage. Dans le but d’obtenir des renseignements additionnels sur la dérive de la pulvérisation dans des conditions réelles de vol, une partie du projet a consisté à apporter des améliorations à la soufflerie H.J. Irving – J.J.C. Picot. Située à la Forêt expérimentale Acadia, près de Fredericton, cette soufflerie de recherche est maintenant reconnue comme étant l’une des meilleures au monde.

Les recherches ont mené à la mise au point d’un système unique de contrôle de l’arrosage par aéronef, qui lie un logiciel d’optimisation de l’arrosage au logiciel de guidage de l’aéronef.

De la mise au point de nouveaux biopesticides innovateurs et commercialement viables au renforcement de la réputation de l’entreprise à l’échelle mondiale en tant que chef de file en matière de technologies de pulvérisation aérienne, en passant par la protection des forêts du Canada (l’un des piliers de notre économie), la nouvelle décennie s’annonce prometteuse pour cette entreprise néo-brunswickoise dynamique.

Grâce au financement du FIA, Forest Protection Limited a créé des partenariats solides et a contribué au développement de la biotechnologie, un secteur stratégique émergent au Canada atlantique.

Projet: Biopesticides et technologies de pulvérisation aérienne pour l’industrie forestière
Promoteur: Forest Protection Limited (FPL)
Endroit: Fredericton (Nouveau-Brunswick)
Financement du FIA: 3 millions de dollars – Série IV
Valeur totale du projet: 7,8 millions de dollars

Site Web connexe: www.forestprotectionlimited.com

Cliquez ici pour visionner une conversation vidéo avec Dave Davies, directeur général de Forest Protection Limited et Dr. Renée Lapointe, Directrice de la Recherche de Sylvar Technologies Inc. Limited

Retour à la page Innovation à l'oeuvre

Publié en 2010