Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».


Détecter le cancer colorectal de façon précoce afin d'améliorer les chances de survie

Brin d'ADNLe cancer colorectal n’est pas un sujet facile à aborder. Toutefois, les habitants de Terre-Neuve-et-Labrador ne peuvent pas se permettre d’éviter le sujet, puisque cette province présente le taux de prévalence le plus élevé au Canada.

Cette maladie, souvent appelée cancer du côlon ou du rectum, touche à la fois les hommes et les femmes, et la province affiche le taux de cancers colorectaux familiaux le plus élevé au monde. Grâce à une nouvelle initiative communautaire de recherche et de sensibilisation, espérons que ce taux baissera à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Le cancer colorectal est le cancer le plus fréquent qui n’est pas causé par le tabagisme et il est souvent attribué à une prédisposition héréditaire », explique le Dr Pat Parfrey de la faculté de médecine de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Un réseau provincial de bureaux d’extension des services situé à Grand Falls-Windsor, Corner Brook et St. John's collaboreront afin d’identifier les familles à haut risque de cancer colorectal. « Nous identifierons les patients souffrant de cancer colorectal familial, essaierons d’en déterminer la cause génétique et encouragerons les membres de la famille à participer à des programmes de dépistage du cancer afin de prévenir le cancer », ajoute-t-il.

En découvrant la base génétique du cancer colorectal, il sera peut-être possible de prendre des mesures préventives. Les membres de familles à haut risque, ou les porteurs de mutations géniques, seront inscrits à des programmes de dépistage comprenant des coloscopies régulières dans le but de prévenir le cancer. « Le dépistage chez les personnes provenant de familles à haut risque permettra très probablement de prévenir le cancer colorectal et d’améliorer les chances de survie », indique la Dre Bridget Fernandez, chef du programme provincial de médecine génétique.

Un programme de dépistage efficace pourrait s’avérer utile à la science médicale de diverses manières. Le même procédé de dépistage utilisé pour le cancer colorectal pourrait également servir à prévenir des maladies comme la mort cardiaque subite. Au moyen de l’analyse génétique d’une personne, il sera peut-être possible de délivrer des ordonnances plus appropriées et de diminuer ainsi les réactions indésirables aux médicaments.

Non seulement la clinique communautaire de génétique est avantageuse pour la santé de la province, mais aussi pour son économie. « Grâce au financement de la recherche et à la création d’emplois, nos programmes de recherche ont engendré des retombées économiques considérables à Terre-Neuve-et-Labrador », soutient le Dr Parfrey.

Que représentent alors ces programmes pour Terre-Neuve-et-Labrador?

« Nous croyons que nos programmes provinciaux de médecine génétique et de soins aux personnes atteintes de cancer réduiront l’incidence du cancer », indique Mme Vicki Kaminski, directrice générale de l’organisme Eastern Health.

Comme l’a prouvé Terre-Neuve-et-Labrador, il est très utile d’en parler.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du cancer colorectal ou d’autres types de cancer, consultez le site Web de la Société canadienne du cancer à l’adresse www.cancer.ca.

Project : Recherche génétique sur les troubles génétiques humains (y compris le cancer colono-rectal)
Promoteur : Université Memorial, faculté de médicine
Endroit : Grand Falls-Windsor, Corner Brook et St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Financement total en vertu du FIA : jusqu’à 3 millions de dollars pendant une période de cinq ans
Financement total en vertu du FAC : jusqu’à 742 000 $ pendant une période de deux ans
Coût total du projet : estimé à 22,6 millions de dollars

Site Web connexe: www.med.mun.ca/ptrg/home.aspx (en anglais seulement)

Retour à la page Innovation à l'oeuvre

Publié en 2010