Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Université Memorial de Terre-Neuve

La main verte permet de moissonner les succès

Une serre pour la culture de plantes au Jardin botanique de l’Université Memorial de Terre Neuve

Les travaux de recherche développement de l’Université Memorial de Terre-Neuve contribuent à la croissance de l’économie de Terre-Neuve-et-Labrador et du Canada atlantique. Les projets entrepris par l’Université dans le cadre de projets financés par le FIA sont dans divers domaines, allant de l’horticulture à la génétique et de l’aquaculture aux bâtiments polaires.

Un projet du Jardin botanique de l’Université aide les horticulteurs commerciaux du Canada atlantique à réaliser des bénéfices. Plant Atlantic, établi en 2004 dans le but d’établir une industrie de production à domicile pour les plantes ornementales rustiques du Canada atlantique, vend maintenant à l’échelle régionale, nationale et mondiale des variétés de plantes de Terre-Neuve-et-Labrador.

Vingt mille échantillons de la première plante ornementale hybride à propriété exclusive du projet, la Philadephus ‘Starbright’, ont été exportés en 2009, ce qui a mis fin à une période d’interdiction d’exporter des plantes de l’île, en vigueur depuis 100 ans. Depuis, la Philadelphus ‘Starbright’ se retrouve sur le marché dans l’ensemble du Canada et des États-Unis, et on procède actuellement à la multiplication de 30 000 échantillons cette plante partout en Europe en vue de son lancement commercial en 2013. La Philadelphus ‘Starbright’ a reçu une cote cinq étoiles d’un magazine d’horticulture du Royaume-Uni. La Larix laricina ‘Emerald Curtain’ et la Picea glauca ‘The Limey,’ toutes deux produites par le Jardin botanique, se retrouvent sur le marché États-Unis, alors que la Caltha palustris ‘Himalayan Snow’ est vendue au Royaume-Uni. Huit autres plantes à propriété exclusive sont en cours de production, et de nombreuses nouvelles plantes hybrides ont été conçues aux fins d’évaluation par l’industrie. Plant Atlantic a capté l’attention de l’industrie canadienne de l’aménagement paysager, et l’on prévoit que le Jardin botanique deviendra le pivot du Canada atlantique pour ce qui est d’un nouveau programme national de développement de plantes ornementales.

Les fonds accordés à l’Université Memorial dans le cadre du FIA au fil des ans ont permis à cette dernière d’exécuter 28 projets, dont le coût total annoncé est de plus de 253,2 millions de dollars. Ces projets portent sur un grand nombre de sujets de recherche et donnent lieu à de nombreux débouchés commerciaux.

Dans le cadre d’un projet appuyé par le FIA, on a examiné la faisabilité d’établir des industries de l’élevage de la morue franche et du flétan de l’Atlantique à Terre-Neuve-et-Labrador. Un autre a permis de mettre au point des simulateurs de formation pour les embarcations rapides et les canots de sauvetage. Un troisième prévoit l’élaboration d’une base de données en ligne pour la recherche en pharmacogénétique (l’étude des facteurs génétiques et des réactions aux médicaments) et la recherche sur l’efficacité des médicaments.

Des chercheurs de la faculté de génie et des sciences appliquées travaillent avec des partenaires locaux et internationaux pour s’attaquer à la pénurie d’outils et de compétences en génie des structures et bâtiments polaires dans le cadre d’un projet du nom de Technologie viable pour les structures et bâtiments polaires (STePS2).

L’équipe interdisciplinaire de recherche sur la génétique humaine de la faculté de médecine de l’Université Memorial identifie les gènes qui peuvent causer des maladies comme le diabète, l’arthrite ou le psoriasis.

L’Université Memorial comprend l’équilibre délicat entre mener des recherches et appliquer les recherches. Elle a établi Genesis Group Inc. expressément pour commercialiser les technologies qu’elle met au point. Genesis Group est membre de Springboard Atlantique, un réseau qui appuie la commercialisation de la recherche menée dans la région de l’Atlantique. Springboard, qui reçoit également des fonds du FIA, est la preuve que la commercialisation de la recherche est plus susceptible de se produire au Canada atlantique grâce à la collaboration entre les chercheurs, les entrepreneurs et les partenaires du secteur public.

De l’ensemencement à l’aquaculture, l’Université Memorial a la main verte, ce qui lui permet de moissonner les succès.

Grâce aux fonds du FIA, l’Université Memorial de Terre-Neuve a renforcé la capacité du secteur privé au Canada atlantique tout en commercialisant les résultats de recherche.

Projet : 28 projets dans des secteurs clés comme l’aquaculture, le pétrole et le gaz et la pharmacogénétique
Promoteur : Université Memorial de Terre-Neuve
Endroit : St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Financement du FIA : 92 millions de dollars pour 28 projets – Séries I à X
Valeur totale du projet : 253,2 millions de dollars

Site Web connexe: www.mun.ca

Retour à la page Innovation à l'oeuvre