Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

La douce saveur du succès

Brian Allaway tenant des bouteilles de sirop d'érable

Quand il était enfant et aidait son père à entailler les érables dans le comté de Pictou, en Nouvelle‑Écosse, Brian Allaway ne pensait jamais que grâce au passe‑temps de sa famille, il deviendrait un jour le plus important acheteur et transformateur de sirop d’érable en Nouvelle‑Écosse.

Il y a trente‑deux ans, les Allaway ont vendu leur premier lot de sirop d’érable à la boutique de cadeaux Sou’Wester Gift de Peggy’s Cove. Environ deux semaines plus tard, le propriétaire de la boutique a appelé Brian pour lui demander s’il en avait plus. Ce n’était qu’un début.

Aujourd’hui, Acadian Maple, qui emploie près de 20 personnes en haute saison, est toujours une entreprise familiale située à Upper Tantallon qui embouteille le chiffre impressionnant de 2 000 à 6 000 litres de sirop d’érable pur par semaine.

« Quand notre fils Brian William a reçu son diplôme universitaire, il a dit qu’il voulait transformer notre entreprise familiale amateur en une entreprise commerciale à temps plein, dit Brian. Nous avons commencé par le sirop d’érable, et maintenant nous offrons plus de 200 produits différents allant du vin au savon à l’érable. Si vous cherchez quelque chose à l’érable, il y a de fortes chances que nous l’ayons. »

Bien que l’on trouve maintenant les produits d’Acadian Maple dans les principaux détaillants du Canada atlantique, la famille n’a pas oublié ses racines.

« Nous participons toujours aux marchés des fermiers et vendons aussi nos produits aux boutiques de cadeaux, de dire Brian. Notre clientèle locale est très importante pour nous, et nous sommes fiers de conserver cette touche personnelle. »

La nouvelle installation d’Acadian Maple a été conçue en gardant le public à l’esprit. De grandes fenêtres permettent aux visiteurs d’observer directement le procédé d’embouteillage, et les participants aux visites de groupe dégustent des échantillons tout en apprenant comment le sirop est fabriqué.

« L’an passé, nous avons reçu plus de 30 000 visiteurs, y compris 300 circuits en autobus, d’affirmer Brian. Nous avons des touristes de partout dans le monde. Certains de nos marchés internationaux se sont ouverts grâce à une simple visite.

Par exemple, une femme d’affaires suisse a fait l’essai de notre sirop lors d’une visite et elle a demandé nos coordonnées. Un mois plus tard, elle m’a envoyé un courriel pour me demander de lui envoyer certains de nos produits de l’érable. Cinq ans plus tard, nous approvisionnons tous les cafés Starbucks de Suisse où notre sirop d’érable est utilisé dans les minicrêpes. »

Selon Brian, l’APECA a énormément aidé Acadian Maple à accéder aux marchés internationaux, plus précisément grâce aux multiples missions commerciales qu’elle a menées.

« D’excellentes occasions ont résulté de ces missions, déclare Brian. Elles sont aussi éducatives pour nous et nous aident à mieux comprendre le marché mondial qui s’offre à nos produits. Elles élargissent vraiment nos horizons et nous donnent l’occasion de parler aux personnes clés. »

des bouteilles de sirop d'érable

Brian apprécie aussi les conseils financiers qu’il a reçus de l’APECA, ainsi que la rétroaction de son personnel.

« Notre réussite actuelle n’aurait pas été possible sans l’investissement de l’APECA, mentionne Brian. Les conseils reçus ont été inestimables. »

Selon Brian, le secret de la réussite d’Acadian Maple est le dévouement envers le produit et la création constante d’un résultat délicieux.

« En bout de ligne, nous voulons nous assurer que nos clients obtiennent le meilleur produit possible. »

Publié le 12 septembre 2014