Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Industrie du diagnostic

Dr Abdullah Kirumira
Peu après son départ de l’Ouganda à l’âge de 19 ans, le Dr Abdullah Kirumira a voyagé partout dans monde en raison de son expérience en médecine.

De tous les endroits où il est allé, c’est en Nouvelle Écosse qu’il a créé un produit de diagnostic innovateur qui sert à l’industrie médicale mondiale pour sauver des vies.

En 1999, après avoir mené des recherches à l’Université Acadia, le Dr Kirumira a lancé une entreprise nommée BioMedica Diagnostics et un produit « trousse-laboratoire » qui sert à analyser le sang et à surveiller les risques de formation de caillots chez ses patients.

Ces jours-ci, les 21 employés de l’entreprise, située à Windsor, fournissent leur produit QuickCoag à des entreprises de soins de santé en Europe, en Chine, au Japon et dans le Sud-Est de l’Asie.

Cette entreprise est devenue la passion du Dr Kirumira et la réalisation d’un rêve : celui de vendre des instruments de diagnostic de base à prix réduit aux petits hôpitaux en Afrique.

« En Afrique, les médecins se voient réduits à la devinette. Beaucoup de gens meurent sans raison valable parce que les diagnostics sont fondés sur des renseignements cliniques et parce que les gens ne peuvent se payer des tests à un ou deux dollars », explique le Dr Kirumira.

La trousse qu’ils vendent comprend un ensemble de dix petits instruments maniables qui permettent aux médecins de dépister environ 95 maladies communes. On y trouve aussi des technologies moins avancées qui disparaissent peu à peu des trousses d’entreprises multinationales en Europe et en Asie, mais qui demeurent utiles ailleurs.

En vendant ses trousses QuickCoag à prix plus élevé dans les pays développés, BioMedica peut se permettre de vendre son produit à un prix plus abordable à ses clients du tiers monde.

« Étant originaire d’Afrique et venant d’une famille de médecins, j’étais informé de certains des défis relatifs au diagnostic. Cela a toujours été ma source de motivation pour consacrer ma recherche à la résolution de problèmes », poursuit-il.

Il affirme également que l’APECA était une source d’aide essentielle à sa recherche, à la création de son produit et à l’agrandissement de ses installations.

« Lorsque nous n’en étions qu’à nos débuts, cela aurait été très, très difficile si l’APECA ne nous avait pas appuyés. Ces jours-ci, son financement nous permet de faire concurrence sur le marché mondial », affirme-t-il.

Aujourd’hui, l’entreprise se livre à une nouvelle invention : le « I-Thrombo-check », un dispositif portatif qui permet aux médecins sur le front de bataille de mesurer la coagulation du sang des patients lors d’urgences.

La concurrence des immenses entreprises multinationales est un défi constant, mais le Dr Kirumira et son équipe espèrent devenir un modèle en promouvant l’industrie du diagnostic et le travail enrichissant dans les régions rurales de la province.

Innover pour créer des emplois ici et répondre aux besoins d’autrui ailleurs, voilà de quoi être fier.

Publié le 5 avril 2012