Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Les nouvelles règles du jeu

Exemples des jeux de HB Studios
Le monde du jeu vidéo était très différent lorsque Jeremy Wellard est arrivé au Canada en 1999 avec l’idée de créer son entreprise de divertissement en ligne. Aujourd’hui, avec plus de 35 jeux à son actif, dans un marché des plus compétitifs, HB Studios a pris sa place

En Amérique du Nord, la vente de logiciels de jeux vidéo l’emporte sur les recettes en salle de cinéma et porte à croire que le jeu vidéo est devenu aujourd’hui le divertissement numéro un – et non seulement auprès des jeunes.

D’ailleurs, près de 60 p. cent des Canadiens se considèrent « joueurs », et étonnamment leur âge se situe autour de 33 ans.

L’industrie canadienne du jeu vidéo se classe actuellement troisième à l’échelle mondiale. Elle emploie au-delà de 16 000 personnes et contribue pour 1,7 milliard de dollars en retombées économiques directes.

Ainsi, le Canada atlantique occupe 10 p. cent du marché national de la création de jeux vidéo, notamment la compagnie de Jeremy qui emploie maintenant une équipe de plus de 100 personnes. Son entreprise est située dans un studio de 20 000 pieds carrés à Lunenburg et comprend un théâtre de 250 sièges, un centre d’entraînement et une garderie, en plus d’un bureau à Halifax.

Jeremy maintient que le soutien de l’APECA a grandement contribué au succès de HB Studios, particulièrement dans la phase de démarrage.

« Au début, pour autant que je sache, nous étions les seuls concepteurs de jeux dans la province. Bien que cette industrie ait été vraiment nouvelle dans la région, l’APECA a pris mon idée au sérieux et a cru que mon plan pourrait réussir. »

Au fil des ans, les programmes de l’APECA ont aidé l’entreprise à recruter et à former son personnel, à entreprendre la construction et la rénovation de ses installations et à augmenter la capacité de sa plate-forme de moteur de jeu, permettant ainsi à l’entreprise d’explorer de nouveaux horizons.

Et qu’en est-il de l’avenir?

Selon Jeremy, le monde du jeu vidéo est en constante effervescence et les concepteurs qui veulent survivre doivent s’adapter rapidement.

« Aujourd’hui la diversité et la collaboration définissent les nouvelles règles du jeu, tout comme la mobilité : le téléphone intelligent a révolutionné cette industrie », affirme Jeremy.

Si bien que tout en continuant son travail sur des consoles de jeu traditionnelles, HB Studios consacre maintenant 30 p. cent de sa force créative aux jeux mobiles. De plus, durant les périodes plus calmes, ses programmeurs sont parfois recrutés par des éditeurs ou d’autres concepteurs afin d’assurer la stabilité d’emploi dans leur communauté rurale.

« Dans ce domaine, nous consacrons beaucoup de temps à essayer de prévoir les choses et à anticiper quelle sera la nouvelle tendance. C’est une industrie qui évolue et qui change tellement, que de faire des prévisions plus de six mois à l’avance ne serait que pure conjecture. »

À en juger du pifomètre de Jeremy, la partie est déjà gagnée pour cet entrepreneur innovateur et d’avant-garde.

Publié le 18 mai 2012