Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Lighthouse Picnics

Une riche expérience touristique

Lighthouse Picnics

Lorsque le magazine enRoute cite votre entreprise au nombre des 100 meilleures activités à faire au monde, vous pouvez vous dire que vous êtes sur la bonne voie. Pour les propriétaires de l’entreprise Lighthouse Picnics, à Ferryland (Terre-Neuve-et-Labrador), cette nomination ne fait que confirmer ce qu’elles savaient déjà : la beauté et le patrimoine historique sont des choses qui ne se démodent jamais.

« En moyenne, nous accueillons de 100 à 150 pique-niqueurs par jour à notre phare », affirme Jill Curran, qui est propriétaire de l’entreprise. « L’Histoire, c’est une véritable passion pour moi, et je suis très heureuse de pouvoir travailler ici, où j’ai grandi. »

Lighthouse Picnics en est à sa huitième saison. L’entreprise offre aux visiteurs des pique-niques gourmets à déguster devant un paysage maritime spectaculaire et rustique en observant, avec un peu de chance, les petits rorquals, les baleines à bosse et les icebergs qui font partie du décor au phare de Ferryland.

Le vieux phare est situé sur une péninsule étroite faisant saillie pittoresquement de la ville de Ferryland. Pour s’y rendre, les visiteurs doivent emprunter un petit sentier pittoresque, une promenade à pied de 25 minutes.

En arrivant, les pique-niqueurs choisissent leur repas à partir d’un menu alléchant, et reçoivent une couverture et un drapeau. Ils peuvent ensuite choisir le site qui leur convient sur le vaste promontoire entourant le phare pour y étendre leur couverture, y planter leur drapeau et attendre leur repas.

Une fois que les paniers sont prêts, ils sont apportés par un serveur qui associe le panier au drapeau. Le repas est servi sur de vraies assiettes, avec de l’argenterie. Les boissons sont servies dans des pots Mason pour qu’ils ne se renversent pas. Les visiteurs peuvent déguster leur repas tranquillement en observant les baleines et en admirant les icebergs et le paysage. Et en plus, la brise de mer éloigne les moustiques!

« La plupart des gens sont ravis de se retrouver loin de tout trafic et autres nuisances, explique Jill. Ils peuvent rester aussi longtemps qu’ils le désirent : personne n’attend qu’ils partent pour donner leur table aux prochains clients. Certains y restent même toute la journée et en profitent pour faire la sieste. »

Si beaucoup d’activités de tourisme expérientiel mettent l’accent sur l’aventure et les émotions fortes, c’est plutôt la sérénité et la quiétude de ce lieu éloigné ainsi que le merveilleux repas servi au grand air qui attirent les visiteurs au vieux phare, et qui ont valu à Lighthouse Picnics de se voir décerner le prix 2005 du tourisme culturel provincial.
Ce n’est pas un hasard si Jill a démarré une entreprise au phare de Ferryland. L’histoire de la famille de Jill est en effet étroitement associée au phare.

« Ma grand-mère est née et a grandi dans la maison du gardien, explique Jill. Son père, mon arrière-grand-père, John Costello, était gardien du phare à l’époque. Son neveu, Billy, était le dernier gardien avant l’automatisation du phare en 1970. »

Construit en 1870, le phare fonctionne toujours, mais la maison du gardien était déserte depuis une vingtaine d’années lorsque Jill et Sonia O’Keefe, qui était sa partenaire en affaires à l’époque, ont décidé d’y établir leur entreprise. Sonia sortait tout juste d’une école de cuisine et les deux amies ont décidé de retaper la maison et d’offrir, pendant la saison touristique, des pique-niques préparés avec des ingrédients locaux et biologiques.

« Nous avons choisi le concept du pique-nique parce que c’est une activité très populaire à Terre-Neuve-et-Labrador. Nous trouvions que c’était une belle façon pour les visiteurs de découvrir les magnifiques paysages de la région, affirme Jill. Beaucoup de Terre-Neuviens travaillent à l’extérieur et ont l’habitude de casser la croûte en plein air. Comme c’est un si grand plaisir pour nous, nous avons pensé que d’autres gens aimeraient aussi l’expérience. »

Jill et Sonia se sont donc mises à l’œuvre pour rénover la maison tout en prenant soin de préserver ses caractéristiques patrimoniales. Elles louent la propriété de la municipalité de Ferryland. Au fur et à mesure que l’entreprise a pris de l’importance, Jill et Sonia ont pu obtenir un prêt aux petites entreprises grâce à l’APECA. Elles ont ainsi pu apporter d’autres améliorations locatives à leur installation.

« L’APECA nous a aidé à réaliser notre vision en nous fournissant des conseils utiles et de l’aide financière afin d’augmenter nos capacités, et ainsi, d’acheter de l’équipement de qualité commerciale, de faire des travaux de réfection à la maison et d’embaucher d’autres employés, explique Jill. Nous avons également reçu une contribution remboursable pour faire des activités promotionnelles en vue d’avoir une plus grande présence sur le marché. »

Pour en apprendre davantage sur Lighthouse Picnics, cliquez ici.

Publié en 2010