Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

Plaisirs gourmands en vedette

Lori et son mari Jim

C’est une recette toute simple sur une boîte de chapelure qui a propulsé la modeste entreprise familiale d’exploitation et de traitement de fruits de mer de Lori Kennedy dans le monde de la cuisine internationale.

Petit poisson deviendra grand…

Tout a commencé en 1984, dans le sillage de l’effondrement de la pêche à la morue, alors que Lori et son mari créaient une modeste entreprise de produits marins.

Depuis, l’entreprise Louisbourg Seafood a connu une importante croissance et comprend maintenant quatre usines de traitement de poissons, une flotte de navires de pêche, 500 employés, sans oublier leur ligne de produits de fruits de mer maison, « Mira Bay ».

Cependant, en repensant la recette sur une boîte de chapelure, Lori rêvait d’aller au-delà du milieu de la pêche en permettant à ses clients des États-Unis, de l’Europe et de l’Asie de découvrir les plaisirs gustatifs du crabe des neiges, de la crevette nordique, du sébaste, du concombre de mer, de l’oursin et du homard que son entreprise pêchait.

« La situation économique fait que les gens cuisinent plus souvent à la maison, mais beaucoup de gens ne savent pas comment bien apprêter le poisson », explique Lori. « Nous voulions leur apprendre. »

Au fil des ans, l’APECA a aidé l’entreprise à implanter un système de contrôle de qualité et a développer de nouveaux marchés d’exportation pour des produits exceptionnels, permettant à l’entreprise et à la collectivité de faire une transition naturelle vers l’industrie parallèle de la pêche.

En 2008, alors que Lori assistait au salon parrainé par l’APECA Taste of Atlantic, à Chicago, Lori a fait la connaissance de Kimbal Bernard, chef en recherche‑développement chez Canada’s Smartest Kitchen, une entreprise qui vise à combiner les arts culinaires et la science alimentaire pour développer de nouveaux produits.

Peu après, Lori a établi un partenariat avec Canada’s Smartest Kitchen qui, en encourageant des aspirants chefs de pays tels que l’Inde et la Chine à concocter des plats authentiques de leur pays avec ses produits, l’a aidée à cibler d’autres marchés à l’étranger.

« Les étudiants en cuisine comme ceux-là apportent une connaissance inhérente de la culture et de la tradition qui ne s’enseigne pas en salle de classe », précise Lori. « Je pense qu’ils nous ont aidés à amener notre entreprise là ou nous devions aller pour nous lancer sur le marché mondial. »

En 2010, Lori et son mari, Jim, ont présenté leurs produits de crabe et de crevette « Mira Bay » en compétition à la première édition du salon de Belgique ou les deux produits se sont classés en 2010 et en 2011.

Selon Lori, ce genre de reconnaissance aide à positionner les produits Mira Bay sous les feux de la rampe aux côtés des meilleurs chefs au monde.

« Nous souhaitons que les chefs et les consommateurs de tous les jours commencent à demander nos produits. Mettre l’accent sur l’expérience culinaire et gustative de nos produits est une façon novatrice d’amener nos fruits de mer là ou nous le voulons », conclut-elle.

Compte tenu de ce que Lori et sa famille ont réussi jusqu'à maintenant, nul doute que Louisbourg Seafood continuera de contribuer aux plaisirs gourmands sur tous les continents.

Visionner une entrevue de Lori au Salon international des produits de la mer de Boston de 2011.

Publié le 10 mai 2013