Agence de promotion économique du Canada atlantique
Symbole du gouvernement du Canada

 

   Version PDF

La production agricole et agroalimentaire

au Canada atlantique

 

La plus grande exploitation fruitière au monde, le plus grand producteur de frites congelées au monde, le plus grand fournisseur de bleuets sauvages congelés au monde, la plus grande entreprise de transformation de carottes en Amérique du Nord, le fabricant de la toute première tablette de chocolat, et plus encore, voilà certains des faits fascinants au sujet du secteur agricole et agroalimentaire au Canada atlantique.

Le Canada atlantique compte une industrie agricole et agroalimentaire bien vivante qui tire avantage de la position stratégique de la région et des services de transport vers les principaux marchés internationaux à longueur d’année. Des fabricants de tout un éventail de produits, depuis les produits d’érable jusqu’à la mélasse en passant par l’eau d’iceberg limpide en bouteille, et l’une des bières les plus populaires à percer le marché américain, la Moosehead, y sont établis. L’industrie est au diapason des tendances de consommation et fait appel aux nouvelles technologies pour bénéficier d’un avantage concurrentiel.

La région comprend également la capitale mondiale du bleuet sauvage. Le traitement de ces bleuets pour en faire un vin Kacher ne constitue qu’un exemple de l’approche à valeur ajoutée prise par l’industrie  agricole et agroalimentaire du Canada atlantique.

 L’industrie de l’agriculture et de l’agroalimentaire au Canada atlantique a rapporté environ 922 millions de  dollars en exportations en 2005 (à l’exception de l’aquaculture et des fruits de mer).

L’industrie agricole et agroalimentaire du Canada atlantique est axée sur l’exportation. Comte tenu de la réussite d’entreprises comme McCain Foods, les Fermes Cavendish et Oxford Frozen Foods,  les exportations d’aliments congelés sont augmenté de plus de 90 pour cent au cours des dix dernières années (de 1996 à 2005).

 

SECTEURS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES CONNAISSANT LA CROISSANCE LA PLUS RAPIDE AU CANADA ATLANTIQUE

 

Catégorie                                            Taux de croissance                Exportations de 2005

                                                                         sur 10 ans                  ( en millions de dollars)

Fabrication de confiseries non chocolatées                              3209%                                 18,8

Fabricationd’aliments à grignoter                                        3042%                                  16,2

Distilleries                                                                1315%                                  2,9  

boulangerie                                                     312%                           14,9

Fabrication de biscuits, craquelins et

pâte                                                          265%                            6,7

Mise en conserve, marinage et séchage          

de fruits et de légumes                                       196%                            16,6

Fabrication de confiseries fabriquées

de chocolat acheté                                           147%                            43,7

Fabrication de chocolat et de confiseries       

à partir de fèves de cacao                                  145%                              18,9

Fabrication d’aliments congelés                               90%                            444,8

Brasseries                                                    86%                             53,6

Industrie de l’agriculture et de

l’agroalimentaire                                             73%                            922,1

 

Source : Industrie Canada, Données sur le commerce en dierct (2005)

 

Caractéristiques

À titre du cinquième plus grand employeur de la région, l’industrie agricole et agroalimentaire comprend certains des plus grands fabricants de produits alimentaires du Canada; elle compte plus de 530 usines de transformation. Le Canada atlantique jouit de l’avantage stratégique d’avoir facilement accès aux principaux marchés mondiaux grâce à une infrastructure de transport complète qui comprend deux principaux ports à conteneurs à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et à Saint John, au Nouveau-Brunswick, quatre aéroports internationaux, 29 aéroports commerciaux et le plus grand pont en eaux libres du monde entre le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard.

L’industrie agricole et agroalimentaire du Canada atlantique se caractérise par un vaste éventail de cultures et de bétail, et un accent accru sur la valeur ajoutée. En 2005, l’industrie a rapporté environ 922 millions de dollars en exportations (à l’exception de l’aquaculture et des fruits de mer), en exportant plus de 200 produits dans plus de 120 pays. Les exportations de produits agricoles et agroalimentaires de la région se sont accrues de plus de 73 pour cent au cours des dix dernières années (de 1996 à 2005).

 

Coûts des entreprises

Dans son étude Choix concurrentiels de KPMG : Guide sur les coûts des entreprises à l’échelle internationale, édition 2006, KPMG montre le Canada atlantique comme le lieu où les coûts des entreprises sont les plus bas de tous les pays du G7.

 

 

CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ AU CANADA ATLANTIQUE EN 2005

 

Recettes monétaires agricoles                                              1340 millions de dollars

Total des recettes monétaires des cultures                                  524 millions de dollars

Total des recettes monétaires de l’exploitation

d’élevage                                                                     705 millions de dollars

Total des exportations agricoles et

Agroalimentaires (cultures, animaux et fabrication

De produits alimentaires, à l’exception de

l’aquaculture et des fruits de mer)                                            922 millions de dollars

Total des emplois en agriculture

(à l’exception de l’aquaculture)                                               18 000 personnes

Total des emplois en agroalimentaire

(à l’exception des fruits de mer)                                              15 300 personnes

 

Sources : Statistiques Canada (2005)

 

Les coûts d’entreprises les plus bas des pays du G7, une excellente infrastructure pour le transport, des  installations de recherche avancées et une main-d’oeuvre chevronnée et désireuse de travailler, et un lieu  statégique pour l’exportation, voilà ce qui contribue à faire de l’agriculture et de l’agroalimentaire une  industrie en pleine croissance dans la région.

 

  

 

Contexte des affaires

L’environnement de l’industrie agricole et agroalimentaire du Canada atlantique est axé sur l’exportation. Les pommes de terre, les bleuets, les pommes et les produits d’érable figurent à la longue liste de produits de la région exportés à l’échelle nationale et internationale.

La pomme de terre de consommation et de semence du Canada atlantique, connue dans le monde entier, est la culture commerciale la plus importante de la région. Des millions de sacs de pommes de terre de semence sont expédiés chaque année vers les États-Unis, l’Europe, l’Asie-Pacifique, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud. D’autres cultures de légumes importantes qui sont exportées outre-mer sont la carotte, le chou-fleur et le maïs sucré. Le vaste éventail de produits frais du Canada atlantique a la cote aux États-Unis et en Europe. Ces produits frais sont vendus directement sur le marché, comme produits de pépinière ou utilisés pour la transformation.

La production de fromage est également à la hausse avec une augmentation de 26 pour cent des exportations entre 2002 et 2005, et la demande pour les produits de fromage spécialisés devrait continuer à croître. Les produits laitiers longue durée comme le lait ultra-haute température et la poudre de lait écrémé constituent des exportations importantes pour la région.

Les produits raffinés du Canada atlantique comme les chanterelles et les crosses de fougère – toutes deux cueillies à l’état sauvage et vendues à l’état frais, congelées ou marinées – sont très présents sur les marchés internationaux.

Les producteurs du Canada atlantique s’occupent également de la prospère industrie du bétail qui comprend le secteur bovin, porcin et la volaille de qualité génétique élevée. Comme des marchés à créneaux lucratifs se développent, certains producteurs ont commencé à diversifier leur bétail pour inclure les autruches, les émeus, les nandous, les lamas, les alpagas et les buffles. Ce cheptel sain a permis de lancer un vaste éventail de produits à valeur ajoutée, notamment une variété de viandes traitées, de saucissons, de tartinades spécialisées et de produits de viande préparés et en pot.

 

Leardership

Les producteurs et transformateurs du Canada atlantique sont des chefs de file de la mise au point de nouvelles technologies et de l’adoption de nouvelles méthodes pour améliorer l’efficacité et la productivité de leurs activités.  Ils sont également informés sur le monde du marketing global.

McCain Foods Limited de Florenceville, au Nouveau-Brunswick, possède des usines dans quatorze  pays et six continents, et 55 de ses usines emploient plus de 20 000 personnes. La capacité de  traitement totale de ces usines permet à l’entreprise de transformer jusqu’à un million de livres  (454 kilogrammes) de pommes de terre congelées l’heure. McCain Foods est maintenant le producteur de choix des principaux fournisseurs de frites, par exemple Wendy’s, PFK et McDonald, et ses filiales de matériel de fabrication et de transport lui permettent d’assurer un service à la clientèle fiable et un service de livraison continu. McCain Foods est le porte-étendard de la satisfaction des besoins en matière de produits de spécialité et de marchés à créneaux. Par exemple, l’entreprise produit des frites de longueur uniforme pour les marchés japonais où le produit sert de garniture. 

Le Canada atlantique est la capitale mondiale du bleuet sauvage et un chef de file du produit à valeur ajoutée pour cette denrée en forte demande. Le bleuet est reconnu aujourd’hui comme « le produit par excellence » en raison de ses propriétés antioxydantes et de ses avantages pour la santé. L’industrie internationale du bleuet sauvage est confinée au nord-est de l’Amérique du Nord où l’usine fait partie de la végétation autochtone. Plus de 50 millions de livres (22,7 millions de kilogrammes) de bleuets sauvages sont cueillies chaque année au Canada atlantique. L’abondance de ce fruit sauvage dans la région ouvre les portes aux produits à valeur ajoutée comme les pâtisseries, le yogourt, la crème glacée, les jus et le vin.

C’est au Canada atlantique que l’on trouve le plus grand fournisseur mondial de bleuets sauvages congelés, Oxford Frozen Foods. Cette entreprise néo-écossaise met également en valeur la plus grande exploitation fruitière au monde, cultivant plus de 12 000 acres de terre (4 900 hectares) tout en administrant une superficie équivalente pour les cultivateurs indépendants.

Plus de 200 acres de canneberges (81 hectares) ont été plantées dans la région et ce fruit pousse maintenant sur des anciens marais et terrains marécageux non utilisés. Ce fruit est également transformé en condiments, jus et autres produits à valeur ajoutée.

La viticulture pour la fabrication de vin au Canada atlantique remonte aux années 1600. Le climat, particulièrement pendant l’automne, est bien adapté à la viticulture. La Nouvelle-Écosse domine dans ce secteur grâce à une production de plus d’un million de livres (121 hectares) de raisins en 2003 sur 300 acres (454 kilogrammes) qui fournissent neuf vignobles.

Les agriculteurs du Canada atlantique ont adopté les techniques de culture biologique. L’Atlantic Canadian Organic Regional Network (ACORN) mène le mouvement en appuyant les agriculteurs qui souhaitent adopter ce genre de culture. Presque treize pour cent des fermes de l’Île-du-Prince-Édouard sont certifiées biologiques – ce qui est de beaucoup supérieur à la moyenne nationale. Au Canada atlantique, 110 exploitations agricoles sont certifiées biologiques.

 

 

RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT

 

Le ministère fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire diffuse de l’information sur les nouvelles méthodes agricoles et maintient des fermes expérimentales et des stations de recherche dans les quatre provinces atlantiques.

Les secteurs universitaire, gouvernemental et privé de la région exploitent des établissements de recherche-développement pour la production agricole et agroalimentaire au Canada atlantique.

Le Centre de recherches de l’Atlantique sur les cultures de climat frais, de St. John’s (T.-N.-L.), met au point des technologies qui appuient les économies rurales dans des écosystèmes agricoles caractérisés par des étés frais. Les recherches du centre portent par exemple sur la production de fourrage, le développement de petits fruits sauvages, et les cultures légumières et non alimentaires.

 

Le Centre de recherches de l’Atlantique sur les aliments et l’horticulture, de Kentville (N.-É.), effectue des recherches et élabore des de technologies visant à améliorer la productivité, la compétitivité et la stabilité de la chaîne alimentaire horticole tout en assurant la qualité et la salubrité des aliments et la protection de l’environnement.

 

Le Centre de recherches sur les cultures et les bestiaux, de Charlottetown (Î.-P.-É.), met au point des techniques innovatrices pour les systèmes intégrés de production des cultures et des bestiaux, et fournit des connaissances scientifiques tout en assurant l’amélioration et la protection de l’environnement.

Le Centre de recherche sur les aliments - Université de Moncton, de Moncton (N.-B.),  offre tout un éventail de services de recherchedéveloppement de produits aux fabricants et aux entreprises de transformation du Canada atlantique. Il met particulièrement l’accent sur les petites et moyennes entreprises.

 

Les exportations de produits agricoles et agroalimentaires du Canada atlantique ont augmenté de 23 pour cent depuis 2000 pour atteindre 900 millions de dollars  en 2005, après avoir commencé la décennie à 750 millions de dollars.   Les exportations ont plus que doublé depuis 1995 (437 millions de dollars).

Source :  statistique Canada (2006), à l’exception de l’aquaculture et des fruits de mer.

 

 

 

 PROVINCES ET ABRÉVIATIONS

N.-B. - Nouveau-Brunswick

Î.-P.-É. - Île-Du-Prince-Édouard

N.-É. - Nouvelle-Écosse

T.-N.-L. - Terre-Neuve-et-Labrador

 

Le Food Technology Centre, de Charlottetown (Î.-P.-É.), aide les entreprises du Canada atlantique à mettre au point de nouveaux produits et procédés alimentaires. Il offre également à l’industrie des services de salubrité des aliments, d’étiquetage nutritionnel et d’analyse.

 

Le Collège d’agriculture de la NouvelleÉcosse, de Truro (N.-É.), comprend plusieurs centres de recherches pour le secteur agricole, notamment le Atlantic Pasture Research Centre, le Atlantic Poultry Research Centre et le Carrot Processing Research Program.

 

Le Pork Production Innovation Group, de Charlottetown (Î.-P.-É.), mène des études sur la nutrition, le comportement et l’habitat du bétail ainsi que sur l’usage du fumier.

 

Le Centre de recherches sur la pomme de terre, de Fredericton (N.-B.), met au point de nouveaux cultivars et de nouvelles technologies pour la production, la manipulation et la gestion des pommes de terre. Le Centre entretient également une banque nationale de gènes de pomme de terre et mène des recherches sur la gestion et la conservation des sols.

 

 

L’agroalimentaire à l’œuvre

McCain Foods Limited a atteint des ventes de 4,6 milliards de dollars US en 2005. Ce n’est pas surprenant  puisque près d’une frite sur trois consommée sur la planète a été produite par McCain Foods.  L’entreprise  est en activité depuis 1956 et elle offre partout dans le monde une vaste gamme de légumes, de repas, de pizzas,  de dérivés du fromage, de jus et de boisons congelés.  La recette du succès : des produits de qualité et des  stratégies de marketing créatrices.

La société Les Fermes Cavendish dessert les marchés de l’Amérique du Nord, de l’Amérique du Sud, de l’Europe,  des Antilles et de l’Extrême-Orient.  En fait, la moitié de as production est exportée à l’extérieur du pays.   Grâce à sa nouvelle usine de traitement de 70 millions de dollars située à l’Île-du-Prince-Édouard.  Les Fermes  Cavendish peut traiter un milliard de livres (454 millions de kilogrammes) de pommes de terre par année.   Deux des usines de fabrication de les Fermes Cavendish se sont méritées le prix platine de vérification de 2004  décerné pour l’engagement exceptionnel à la sécurité des aliments par Silliker Inc., un fournisseur international  important de services d’assurance de la qualité et de la salubrité des aliments.

Hershey Canada a récemment pris de l’expansion à son usine de la Nouvelle-Écosse qui fabrique le chocolat  Pot of Gold r.  La marque de chocolat en boîte numéro un au Canada, depuis 1928.  Une expansion de 20 millions  de dollars a permis à l’entreprise de répondre à la demande croissante pour la famille de chocolats Moirs.   La production total le annuelle de l’usine dépasse maintenant les 22 millions de boîtes.  Plus de 60 pour cent  de la production de l’usine est expédiée vers les États-Unis.

Wholesome Dairy Limited de Stephenville (T.-N.-L.) produit, depuis 2001, les yogourts  Good Natured Mc dans  toute une gamme de parfums, notamment deux parfums unique inspirés par la région:  thé des bois et blackbière.  L’entreprise compte diversifier ses activités pour inclure la production de fromage et prévoit prendre de l’expansion dans les marchés non traditionnels.

 

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec :

Agence de promotion économique du Canada atlantique

C.P. 6051

644 rue Main

Moncton (Nouveau-Brunswick)

E1C 9J8 Canada

Téléphone : 506-851-2573

Sans frais : 1-800-561-7862

(Canada et États-Unis)

Télécopieur : 506-851-7403

Internet : www.apeca.gc.ca/investir

Courriel : invest@acoa-apeca.gc.ca

Numéro de catalogue : IU89-4/3-7-2004f

ISBN : 0-662-37770-2

APECA : 2007-02

 

Le présent document a été imprimé à l’encre végétale sur du papier contenant 10 % de fibres de postconsommation.